Des réponses aux questions de détresse morale et spirituelle – Sitio est un site de l’Église catholique à Paris

La réponse

Bénis l’esprit brisé des souffrants,
La lourde solitude des hommes,
L’être qui ne connaît nul repos,
La souffrance qu’on ne confie jamais
A personne...

Bénis la misère des hommes
Qui meurent en cette heure.
Donne-leur, mon Dieu, une bonne fin.
Bénis les cœurs, Seigneur,
Les cœurs amers.

Avant tout donne aux malades le soulagement.
Enseigne l’oubli à ceux que tu as privés
de leur bien le plus cher.
Ne laisse personne sur la terre entière
Dans la détresse.

Bénis ceux qui sont dans la joie,
Seigneur, protège-les.
Moi, tu ne m’as jamais, à ce jour,
Délivrée de la tristesse.
Elle me pèse parfois beaucoup.
Néanmoins, tu me donnes ta force
Et je peux ainsi la porter.
Ainsi soit-il.

© Edith Stein, « Prière du Vendredi Saint 1938 » , in Malgré la nuit, poésies complètes, Ad Solem, 2002

Prières

Associations

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

Aidez-nous à enrichir ce site. Quelle est la question à laquelle vous aimeriez avoir une réponse ?