Des réponses aux questions de détresse morale et spirituelle – Sitio est un site de l’Église catholique à Paris

La réponse

de Caroline Dry

Je suis touchée par ce que vous dites, car au fond il me semble qu’à travers cette question, cet inconfort, ce tiraillement, vous exprimez aussi une grâce : l’Esprit Saint qui travaille en vous, vous fait sentir qu’il y a peut-être dans cette addiction au porno quelque chose qui n’est pas pour vous source de croissance, de vie, de bonheur. Car la morale, c’est surtout un guide qui nous interpelle sur ce qui risque de nous abîmer, de porter atteinte à la vie, à la dignité, à l’humanisation de l’homme ou de la femme. Vous faites écho à la phrase de Jean-Paul II « Au fond de toi-même, écoute la conscience qui t’appelle à être pur… » [1]

L’addiction est souvent comparée à une prison. Celle d’un produit, d’une pulsion, d’un comportement. Sans parler aussi de la prison du silence et de la honte qui peu à peu nous enferment. Quelle souffrance cela peut être que cette lutte qui semble nous réduire la plupart du temps à l’impuissance. Pourtant les pulsions sont à l’origine en nous un signal de vie, le signal d’un besoin, même si trop souvent c’est un besoin que nous ne savons pas bien entendre et traduire et qui dans le cas de l’addiction trouve une réponse mauvaise puisqu’elle nous réduit en esclavage.

J’ai confiance, car si vous le désirez, vous pourriez être aidé par une écoute professionnelle. Préparée à accueillir vos besoins, cette personne, formée, pourrait vous apprendre à les entendre pour découvrir d’autres réponses. Sans nier ce qui vous assaille, elle vous conduirait à écouter votre corps.

Le Christ-Jésus est venu pour que nous ayons la vie en plénitude. La plénitude, c’est que toutes nos forces vives s’épanouissent, que toutes les richesses et le potentiel de notre humanité se déploient au service de la vie, et que la lumière de son amour puisse éclairer nos zones d’ombre, et libérer ce qui nous emprisonne…
Vous pouvez vous confier au Seigneur qui est tout amour et toute miséricorde, demandez-lui son appui, en lui confiant votre difficulté, votre souffrance, votre désir aussi.

« Un pauvre crie… le Seigneur entend », nous dit le Psaume 33. Vous aussi vous pouvez crier vers lui et Lui demander de vous éclairer, de vous aider à vous aimer vous-même comme il vous aime, à vous écouter comme il écoute chacun. Nous prions avec et pour vous.

[1Rencontre avec les nouvelles générations au stade municipal Alarobia à Antananarivo, 29 avril 1989. In Libres !, Éditions de L’Emmanuel, 2015

Prières

Aime-moi, tel que tu es

Je connais ta misère, les combats et les tribulations de ton âme ; la faiblesse et les infirmités de ton corps ; je sais ta lâcheté, tes péchés, tes défaillances ; je te dis quand même : "Donne-Moi ton coeur, aime-Moi comme tu es."

Si tu attends d’être un ange pour te livrer à l’amour, tu ne m’aimeras jamais. Même si tu retombes souvent, dans ces fautes que tu voudrais ne jamais connaître, même si tu es lâche dans la pratique de la vertu, je ne te permets pas de ne pas M’aimer. Aime-Moi comme tu es.

A chaque instant et dans quelque position que tu te trouves, dans la ferveur ou dans la sécheresse, dans la fidélité ou dans l’infidélité. Aime-Moi tel tu es.

Je veux l’amour de ton coeur indigent ; si pour m’aimer tu attends d’être parfait, tu ne m’aimeras jamais. Ne pourrais-je pas faire de chaque grain de sable un séraphin tout radieux de pureté, de noblesse et d’amour ? Ne pourrais-je pas, d’un seul signe de ma volonté faire surgir du néant des milliers de saints, mille fois plus parfaits et plus aimants que ceux que j’ai créés ? Ne suis-je pas le Tout-Puissant ? Et s’il me plaît de laisser pour jamais dans le néant ces êtres merveilleux et de leur préférer ton pauvre amour !

Mon enfant, laisse-moi t’aimer, je veux ton coeur.

Je compte bien te former mais en attendant, je t’aime comme tu es.

Et je souhaite que tu fasses de même : je désire voir, du fond de ta misère, monter l’amour. J’aime en toi jusqu’à ta faiblesse.

J’aime l’amour des pauvres ; je veux que, de l’indigence, s’élève continuellement ce cri : Seigneur, je vous aime. C’est le chant de ton coeur qui m’importe. Qu’ai-je besoin de ta science et de tes talents ? Ce ne sont pas des vertus que je te demande, et si je t’en donnais, tu es si faible que bientôt l’amour-propre s’y mêlerait : ne t’inquiète pas de cela. J’aurais pu te destiner à de grandes choses : Non, tu seras le serviteur inutile, je te prendrai même le peu que tu as, car je t’ai créé pour l’amour. Aime !

L’amour te fera faire tout le reste sans que tu y penses ; ne cherche qu’à remplir le moment présent de ton amour. Aujourd’hui je me tiens à la porte de ton coeur comme un mendiant, Moi, le Seigneur des seigneurs. Je frappe et j’attends, hâte-toi de m’ouvrir, n’allègue pas ta misère. Ton indigence, si tu la connaissais pleinement, tu mourrais de douleur. Cela seul qui pourrait me blesser le coeur, ce serait de te voir douter et manquer de confiance. Je veux que tu penses à moi à chaque heure du jour et de la nuit, je ne veux pas que tu poses l’action la plus insignifiante pour un motif autre que l’amour. Quand il te faudra souffrir, je te donnerai la force ; tu m’as donné l’amour, je te donnerai d’aimer au-delà de ce que tu as pu rêver.

Mais souviens-toi : "Aime-moi, tel que tu es."
N’attends pas d’être un saint pour te livrer à l’Amour, sinon tu n’aimeras jamais.

© Supplément au n° 120 des Cahiers sur l’Oraison, Père Henri Caffarel, à partir d’un texte transmis par une mystique anonyme du XIXe siècle.

Prière à Marie de saint Bernard de Clairvaux

Ô toi, qui que tu sois,
qui te sais vacillant sur les flots de ce monde
parmi les bourrasques et les tempêtes,
plutôt que faisant route sur la terre ferme,
ne détourne pas les yeux de l’éclat de cet astre
si tu ne veux pas te noyer durant les bourrasques.

Si surgissent en toi les vents des tentations,
si tu navigues parmi les écueils des épreuves
regarde l’étoile, appelle Marie.
Si tu es ballotté sur les vagues de l’insolence et de l’ambition,
du dénigrement ou de la jalousie,
regarde l’étoile, appelle Marie.
Si la colère, l’avarice ou les désirs de la chair
secouent l’esquif de ton âme,
regarde vers Marie.

Si, troublé par la démesure de tes crimes,
confus par l’infection de ta conscience,
terrifié par l’horreur du jugement,
tu commences à sombrer dans le gouffre de la tristesse, l’abîme du désespoir,
pense à Marie.
Dans les dangers, les angoisses, les incertitudes,
pense à Marie, appelle Marie.
Qu’elle ne s’éloigne pas de ton cœur.

Et pour être sûr d’obtenir le suffrage de ses prières,
ne néglige pas l’exemple de sa vie.
En la suivant, tu ne t’égares pas ;
en la priant tu ne désespères pas ;
elle te tient, tu ne t’écroules pas ;
elle te protège, tu ne crains pas ;
elle te guide, tu ne te lasses pas ;
elle te favorise, tu aboutis.

Ainsi par ta propre expérience tu sais à quel point se justifie la parole :
“Et le nom de la Vierge était Marie”.

© 2e Homélie, 17, Œuvres complètes. XX, A la louange de la Vierge Mère, Bernard de Clairvaux, introd., trad., notes et index par Marie-Imelda Huille, O.c.s.o., Joël Regnard, O.c.s.o. Editions du Cerf, 2009.

Prière de confiance de saint Ambroise de Milan

Si tu brûles de fièvre,
Il est la Source qui rafraîchit ;
si tu es oppressé par tes fautes,
Il est la Délivrance ;
si tu as besoin d’aide,
Il est la Force ;
si tu as peur de la mort,
Il est la Vie ;
si tu désires le Ciel ,
Il est la Voie ;
si tu fuis les ténèbres,
Il est la Lumière ;
Si tu as besoin de nourriture,
Il est l’Aliment.

© Saint Ambroise de Milan

Associations

Cabinet Saint Paul

5 passage saint Paul - 75004 Paris
tél. : 01 42 74 09 71
mail : cabinetsaintpaul@gmail.com

Sexologues et conseillers conjugaux chrétiens.
Marie-Noël et Olivier Florant, sexologues et conseillers conjugaux, Michel des Roseaux, médecin psycho-sexologue. Psychothérapeute EMDR Certifié.

Olivier Florant, sexologue et conseiller conjugal, théologien et consultant pour le Cler Amour et Famille. a publié aux Presses de la Renaissance Ne Gâchez pas votre plaisir, il est sacré, utilisé par plusieurs milliers de couples qui souhaitent creuser le sens qu’ils donnent à leur sexualité.

Fraternité Marie Espérance

Paroisse Saint-Leu - Saint-Gilles
92 rue Saint-Denis - 75001 Paris
tél. : 01 42 33 50 22
http://saintleuparis.catholique.fr/spip.php?article30

Association chrétienne de parents face au problème des addictions. Soutien, prévention, formation. Les 2e et 4e vendredis de chaque mois à 19h30, sauf pendant les vacances d’été.

Parcours Libre pour aimer

http://librepouraimer.com
mail : info@librepouraimer.com

Le premier parcours spirituel pour sortir de la consommation d’images pornographiques. Écrit avec la collaboration de spécialistes et testé depuis 3 ans avec plus de 50 personnes.
Conçu et coordonné par Éric Jacquinet, prêtre de la communauté de l’Emmanuel en mission à Bordeaux, avec la collaboration de thérapeutes et de personnes ayant expérimenté cette libération. Les réunions d’information sont menées avec le docteur Pauline de Vaux, médecin addictologue.

Service d’écoute Samuel

Paroisse Sainte-Trinité
3 rue de la Trinité - 75009 Paris
tél. : 01 48 74 87 82
mail : samuel@latriniteparis.com
http://latriniteparis.com/Samuel

Un service d’écoute, de discernement, d’orientation, de conseil, assuré par des personnes formées à l’accompagnement spirituel et à l’écoute psychologique, sur rendez-vous à l’accueil (10h30-13h,15h-19h) ou par téléphone.

SOS Chrétiens à l’écoute

tél. : 01 45 35 55 56
www.soschretiensalecoute.fr

Écoute téléphonique anonyme. Solitude, souffrances psychiques ou morales, maladies, états de dépendance, précarités, détresses suicidaires, difficultés relationnelles. Prière et vie de foi. Une écoute sans critique ni jugement dans l’esprit de l’Évangile.

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

Aidez-nous à enrichir ce site. Quelle est la question à laquelle vous aimeriez avoir une réponse ?